mercredi 27 janvier 2016

Bref historique du Manoir du Moros

Le Manoir du Moros, dit aussi le Grand Moros, emprunte son nom à la rivière qui coule à ses pieds avant de déboucher, un méandre en aval, dans le port de Concarneau. Il est situé sur sa rive gauche dans un parc d'une quinzaine d'hectares.

 Manoir du Moros,  faces sud et ouest

Le manoir est une très ancienne demeure seigneuriale dont l'histoire remonte au XV° siècle.



La rivière du Moros au pied du manoir du Moros

Manoir du Moros, face à la rivière

Les archives du Grand Moros font mention d’ Yvon de Tréanna y demeurant en 1477 et les armoiries de cette famille figurent sur le porche.

Porche au manoir du Moros portant les armoiries de la famille Tréanna

Abraham Duquesne (1610-1690) Général des armées navales de Louis XIV en fut son plus illustre propriétaire. La description des lieux mentionnée dans l’acte d’achat par Duquesne est conforme à ce qu’ils sont encore aujourd’hui, mise à part la chapelle malheureusement disparue : « une cour au midi de la maison principale contient sous fond quinze cordes et demie, au milieu de cette cour se trouve un puits de pierres de taille ayant trente-six pieds de profondeur et huit pieds de diamètre, l’eau qu’on y puise est abondante et très bonne. Au midi de la cour un colombier couvert en ardoises aux chapiteaux. Au levant de la même cour est une chapelle également couverte ayant trente pieds de long éclairée par deux fenêtres à vitraux. »
http://www.tourismeconcarneau.fr/

Le fils de Duquesne n’ayant pas de descendant, le manoir du Moros sera vendu à la famille Salvert, puis avec la Révolution, deviendra bien national et passera de propriétaire en propriétaire jusqu’en 1865 où le Moros sera acquis par la Princesse Zénaïde Narischkine, veuve Youssoupov, Comtesse de Chauveau, Marquise de Zerre. Tandis qu’elle se faisait construire par Joseph Bigot, sur la rive droite de la rivière, le Château de Keriolet, son jeune mari, le Comte de Chauveau, commandait à ce même architecte des modifications architecturales au manoir du Moros, en particulier l’agrandissement de certaines ouvertures, la tour, les balcons aux initiales CZ entrelacées, les contreforts….

Manoir du Moros, face est
Le 2 juin 1893, le Colonel Hugot-Derville fit l’acquisition du domaine dans l’idée de le transmettre à l’un de ses quatre fils. Il possédait déjà le Manoir du Bois au Passage à Concarneau.  Ayant perdu trois de ses fils au cours de la guerre de 14-18, il légua le manoir du Bois à son fils seul survivant et le Moros à sa fille Anne-Marie. Celle-ci sans descendance, donna au milieu des années 1960 le Grand Moros à sa nièce et filleule, Marguerite-Marie Hugot-Derville qui le transmit à son fils. Le manoir du Moros demeure aujourd'hui dans cette même famille
A l'époque et jusqu'en 1964, le domaine comprenait le Grand et le Petit Moros (aujourd'hui appelé la Ferme du Moros).
Le pigeonnier du manoir du Moros

>>RESERVER MAINTENANT